On vous raconte la remise du Prix des Lectrices Milady

Le blog de Babelio

« Tu pourrais faire des tas de choses que tes sœurs ne sont pas autorisées à faire. On changera ta garde-robe et on te donnera un nouveau prénom. Tu pourras aller à l’épicerie chaque fois qu’on aura besoin de quelque chose, aller à l’école sans avoir peur d’être embêtée par les garçons, jouer à des jeux. Qu’est-ce que tu en dis ? C’était le paradis, voilà ce que j’en disais. » Nadia Hashimi – La Perle et la coquille, Milady.

pdl-fb-cover-generique-def

Nadia Hashimi, lauréate 2016

Nadia Hashimi habite aujourd’hui à Washington où elle exerce le métier de pédiatre. Originaire d’Afghanistan, ses parents ont quitté leur pays dans les années 1970. Sa première visite sur la terre de ses origines date de 2002. Ce voyage extrêmement marquant lui a permis de découvrir la nouvelle réalité des femmes afghanes, faisant naître chez elle un fort désir d’écriture. C’est sans doute grâce à ces qualités qu’elle…

View original post 621 mots de plus

Publicités

« En attendant Bojangles » d’Olivier Bourdeaut

ob_5485ca_en-attendant-bojangles

Comment vivre une vie non conformiste, et faites de rêves, qui veut « botter le train à la raison ».

La vie d’une famille raconté par l’enfant unique, tantôt à travers ses yeux , tantôt à travers le journal écrit par son père.

Cet enfant nous dépeint un tableau de la vie complètement farfelue et en marge de la société que ces parents vivent sous ses yeux. Incroyable cette mère qui ne respecte aucune des règles que nous impose la vie et qui fait vivre à son mari, son fils et Mademoiselle Superfétatoire – une grue de Numidie rapporté d’un voyage –  une vie décousue et irréaliste.

Au fur et à mesure du roman, nous comprenons d’où viennent ces folies et elles nous paraissent petit à petit bien moins plaisantes et enviables. Je n’en dirai pas plus au risque de vous dévoiler la fin de ce roman qui se lit très vite.

Durant cette lecture, je suis passée par plusieurs émotions allant du rire aux larmes, portée par la voix de Nina Simone sur sa chanson M. BOJANGLES.

Vous ne ressortirez pas totalement indemne de ce livre.

Bonne lecture

Delphine

Re-Vive l’Empereur » de Romain Puértolas

Empereru

Comment faire de Napoléon un personnage plein de surprises et attachant.

J’ai beaucoup aimé ce roman complètement décalé et j’ai envie de dire : « Si c’était si simple ! » (Ceux qui le liront comprendront).

Je l’ai perçu un peu comme un conte : Napoléon retrouvé congelé par un chalutier Norvégien, va reprendre vie après décongélation. Nous allons le suivre dans ce retour à la vie dans une époque qui n’est plus la sienne mais qu’il va réussir à s’approprier et pour laquelle il va se construire une petite armée totalement improbable avec laquelle il va se rendre au près du chef incontestable de DAESH pour le détruire, à sa façon.

On apprend beaucoup de chose sur Napoléon même si cet ouvrage n’est absolument pas historique.

Ce roman est plein de douceur et d’humour, il est complétement fantastique avec des passages qui m’ont beaucoup touchés mais aussi beaucoup fait rire (le petit plus : notre président en prend un peu pour son grade de façon –si on peut dire – très subtile).

J’ai passé un agréable moment avec  tous ces personnages complétement « barrés ».

Je vous le conseil vivement !

Bonne lecture

Delphine

« PUZZLE » de Franck THILLIEZ

517kD5UVGFL._SX195_

Un délice de réflexion et d’angoisse.

Ce roman a été écrit pour moi : il rassemble tout ce que j’aime.

Une « chasse au trésor » hors norme réservée à l’élite, un groupe de 8 personnes enfermé dans un lieu à l’écart de tout – et quel lieu – un hôpital psychiatrique abandonné. Et tout ça en pleine tempête de neige. Bref, il avait tout pour me plaire et il m’a plus que plu. Je me suis littéralement régalée et je l’ai dévoré.

Durant toute la lecture, on réfléchit et on analyse les situations vécues par le héros. On essaie de comprendre ce qu’il se passe et pourquoi cette chasse au trésor semble avoir été mise en place uniquement pour lui soutirer des informations sur les travaux de recherche sur la mémoire de ses parents et quel est le lien avec Lucas Chardon, meurtrier psychopathe, ayant tué 8 personnes 1 an  plutôt ?

Au fil des pages on commence à comprendre et à relier toutes les informations entre elles mais la fin nous laisse quelque peu sans voix.

Un thriller psychologique intense qui  nous fait vivre du paranormal, qui n’en est pas, dans une réalité bien présente.

Franck Thilliez est devenu pour moi un auteur incontournable et je vais avoir du mal à retrouver un thriller qui m’emportera autant que celui-là.

Je vous le conseil vivement (petite note d’humour : surtout aux lecteurs aimant comme moi les jeux d’objets cachés glauques se déroulants dans des hôpitaux psychiatriques et ayant adorés » les 10 petits nègres », d’Agatha Christie grâce à l’ambiance qu’il dégage, même s’il n’a rien à voir avec le roman dont nous parlons, si ce n’est enfermement de plusieurs personnes qui disparaissent les unes après les autres).

Bonne lecture

Delphine

A la rencontre des lecteurs Babelio (5)

Le blog de Babelio

Avec 300 000 utilisateurs, on en croise du monde sur Babelio. Pour que la communauté demeure, malgré son ampleur, un endroit convivial où l’échange est à l’honneur, nous avons décidé de vous donner la parole. Puisqu’un lecteur n’est jamais las de conseils de lecture, voici le portrait livresque de l’un de nos lecteurs.
En avant pour le cinquième portrait livresque de l’histoire de Babelio.

Rencontre avec ju-s-tine, inscrite depuis le 2/11/2012.

IMG_1007 Bibliothèque de Jus-t-ine

Comment êtes-vous arrivée sur Babelio ?

Par hasard, en cherchant un livre. Et après quelques jours à découvrir le site, j’ai décidé de m’inscrire. Je me suis prise très vite au jeu, jusqu’à y passer plusieurs heures le soir, après les cours. J’étais encore étudiante à ce moment là.C’est devenu LE site où passer mon temps libre.

Quels genres contient votre bibliothèque ?

0185558b270e2eda88a1d9ea2b33989e9c7d4a98Essentiellement de la littérature générale. Il y a quelques thrillers et policiers, mais…

View original post 1 136 mots de plus

« Atomka » de Franck THILLIEZ

sm_cvt_Atomka_4233

Que dire ?

J’AI LITTERALEMENT ADORE.

600 pages d’une aventure à suspense durant lesquelles j’ai beaucoup appris d’un point de vue scientifique sur les catastrophes nucléaires et les dommages des radiations sur le corps humain.

Un couple de policier prêt à tout pour coincer le coupable.

Le meurtre d’un journaliste, la disparition d’une de ses collègues, un enfant abandonné retrouvé avec comme seule indication, sur un bout de papier, les coordonnées de la journaliste disparue. Une enquête qui mène à des meurtres commis plusieurs années en arrières. Et comme si ça ne suffisait pas, un homme apparemment lié au passé du  policier, opère sur lui un harcèlement psychologique qui va le mener à effectuer sa propre enquête en parallèle.

Deux enquêtes en une et pas une page nous permettant de souffler.

Franck Thilliez nous mène au fin fond de la Russie au cœur de la région la plus touchée par la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, mais aussi au nouveau Mexique et dans nos belles Alpes Françaises.

Je suis allée de rebondissements en rebondissements du début à la fin.

L’écriture est fluide et je me suis laissée totalement happée par l’histoire dès les premières pages.

Un magnifique Thriller comme je n’en avais plus lu depuis longtemps.

Petite précision : Il existe enquêtes précédentes de nos deux héros mais il n’est pas obligatoire de les avoir lues avant pour comprendre.

« Mémé dans les orties » de Aurélie Valognes

61XK9+Bo0rL._SX210_

Que de bons moments passés à chaque fois que j’ai ouvert ce livre.
Il m’a ému, m’a fait rire, m’a attendri.
Que j’ai aimé le personnage de ce vieux Monsieur acariâtre mais au final tellement attendrissant.

Je conseille vivement ce roman ! Qui, je ne l’aurais pas cru, comporte quelques rebondissements inattendus et plaisants.
Quelle belle façon de nous raconter des moments de vies, des rencontres improbables et l’amour tout de même présent là où ne l’attend pas chez certaines personnes.

J’espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à le lire.

Delphine

Le résumé ici http://www.babelio.com/livres/Valognes-Meme-dans-les-orties/627540

« Un été à Lou Triadou » de Frédérick D’ONAGLIA

J’ai passé un agréable moment avec ce roman.

J’y ai humé les bonnes odeurs de la Provence, goutté de très bon vins, mais j’ai aussi assisté à un meurtre, des trahisons, des rencontres amoureuses, de bons moments entre amis, des drames de la vie.

J’ai vécu des rebondissements et me suis laissée porter par des petits moments de suspens.

Bref, beaucoup de choses réunies dans ces 298 pages lues rapidement car l’histoire tient en haleine. On se laisse porter par tous ces personnages attachants mais aussi parfois détestables pour certains.

Je regrette juste un petit manque de détails sur le travail dans les vignes et la fabrication du vin.

La fin elle aussi est à la hauteur : même si on se doute déjà de qui est derrière tout ça on se trouve surpris par les raisons de tous ses actes.

En clair, un roman plein de fraîcheur !

Delphine

« Il est des morts qu’il faut qu’on tue » de Roger Martin

51OOPfkUXML._SX210_

En ouvrant ce roman, je pensais, suite aux explications de l’auteur Roger MARTIN – qui a eu la sympathie de me le dédicacer – être plongée dans une enquête policière trépidante sur fond d’histoire : le meurtre d’Emile ZOLA.

Ce ne fut pas le cas !

En effet, le meurtre d’Emile ZOLA n’a lieu qu’à une vingtaine de pages de la fin. Pour le reste nous assistons aux aventures du protagoniste qui infiltre sous « couverture » des réseaux antisémites.
Je me suis perdue dans un dédale d’informations historiques et de personnages célèbres et j’avoue n’avoir pas toujours bien compris le fond des choses. Ce manque de compréhension vient sûrement – j’ose l’avouer – de mes lacunes culturelles sur l’histoire de cette époque.

Malgré tout ça, je ne peux pas faire de critique véritablement négative. C’est un très bon roman, bien écrit et comprenant quelques passages qui tiennent en haleine. de plus on apprend beaucoup de choses sur le Paris de la fin XIX – début XXème siècle.
Je le recommande à toute personne voulant découvrir ou en apprendre plus sur cette époque.

Encore merci à l’auteur pour la belle dédicace qu’il a pris le temps d’écrire.
Je suis curieuse de lire vos avis et critiques car j’ai la sensation d’être passé à côté de quelque chose.

Delphine

« La Pivoine Rouge » d’Anne-Catherine LEUCART

bm_CVT_La-Pivoine-Rouge_7456

Une première écriture pour cette auteur (le féminin n’est toujours pas autorisé selon mes dernières sources) qui se défend plutôt bien.

Une histoire d’amour sur fond de réseau sociaux, qui peut paraître au début banale mais qui finalement réserve quelques surprises.

On y visite la ville de Metz : sa magnifique Cathédrale St Etienne, sa gare, ses arcades et son centre Pompidou.

J’ai aimé cette histoire d’amour, raconté avec une écriture fluide, et en toute simplicité.

On regrettera juste les chapitres et les situations qui s’enchaînent un peu trop rapidement (certains aimeront beaucoup ça) et nous donnes l’impression d’un manque de détail et de développement de certaines situations. Ce qu’Anne-Catherine Leucart passé l’hésitation du premier roman, ne manquera pas de mettre dans son prochain livre, si prochain livre il y a. En tout cas je l’encourage fortement à reprendre la plume si ce n’est déjà fait.

On ne manquera pas la très belle préface écrite par le papa de l’auteur : René Leucart.

Delphine

Résumé ici : http://www.babelio.com/livres/LEUCART-La-Pivoine-Rouge/793721