« L’heure du thé » de Chantal Forêt

cvt_Lheure-du-the_6278

Ce roman m’a été amené comme un huit clos angoissant et intriguant.

Alors d’accord, l’intrigue est bien présente, mais on a vite fait de comprendre où l’auteur veut en venir. Par contre, je cherche encore le côté angoissant.

Nelly, personnage principal, m’a donné l’impression d’être un fantôme sans caractère, naviguant d’un endroit à l’autre et ne sachant pas très bien ce qu’elle recherche véritablement.

Bon, oui, ok, elle cherche pourquoi et surtout comment a pu avoir lieu l’accident de sa sœur, mais elle n’est pas très convaincante dans ces recherches et ne donne pas l’impression d’être réellement motivée. Elle pose 2 ou 3 questions par ci, passe un coup de fil par là…

Les infos et les réponses arrivent dans surprise, de façon logique et sans qu’on est réellement à se poser des questions.

J’ai, bizarrement, malgré tout pris, d’une certaine façon, plaisir à le lire car l’écriture est fluide et, comme je m’attendais (du moins j’espérais) des rebondissements j’ai eu envie de savoir comment tout ça allait prendre fin.

Bonne lecture

« Nos adorables belles-filles » d’Aurélie Valognes

51xKQTqtTcL._SX195_

Prenez une boîte, mettez-y un père despotique, une mère en pleine rébellion, 3 fils caractériellement différents, une grand-mère adorable, 2 petits enfants, un chien et 3 belles-filles gentiment pénibles. Mélanger tout ça et vous obtiendrez un délicieux roman familial ou chacun pourra peut-être se reconnaître.

Aurélie Valognes  nous dépeint ici les difficultés rencontrées lorsque l’on intègre notre belle- famille mais aussi la complexité d’accueillir un nouveau membre et de faire avec  ses habitudes et sa façon de voir les choses.

Un roman plein de fraîcheur, de tendresse et d’amour avec lequel j’ai passé un agréable moment. On découvre tous les personnages avec grand plaisir. Parfois on les trouve sympa, d’autre fois on leur dirait bien ce qu’on pense de leur façon d’être mais au final on s’attache à toute cette famille tellement « normale » dans sa petite folie.

Même si je lui ai préféré « Mémé dans les orties », j’ai beaucoup aimé la fraîcheur familiale de ce roman.

Bonne lecture

Delphine