« Purgatoire des innocents » de Karine GIEBEL

bm_cvt_purgatoire-des-innocents_7133

Wahou !!! C’était fort et puissant comme lecture.

Je me demande comment un esprit humain normalement constitué peut prendre autant de plaisir à lire un roman aussi noir. Je me dis qu’au fond de nous, nous sommes tous un peu psychopathe.

Après un braquage qui tourne mal, quatre repris de justice vont séquestrer dans sa propre maison une vétérinaire, dont le mari est absent quelques jours, pour qu’elle soigne, Will, le frère de Raphaël, tête pensante du petit groupe.

Quel secret cache cette femme de plus en plus surprenante ? Qui est réellement l’homme qui vit avec elle ? Eh bien vous allez vite l’apprendre.

J’ai envie de dire : « Tel est pris qui croyait prendre… !!! »

Un huit clos des plus angoissants, mêlant angoisse, barbarie et tension psychologique d’une rare violence et en même temps débordant de sentiments. On tourne les pages en retenant son souffle, on se laisse porter par toute l’horreur humaine, on se prend d’affection pour des personnages loin d’être bons et on croise les doigts pour que, presque tout ce petit monde s’en sorte bien.

J’ai fermé ce roman euphorique et en même temps horrifié de l’avoir adoré et d’avoir pris un plaisir intense à le lire.

Un roman sensationnel, magnifique, somptueux et éclatant de noirceur…

Merci Karine GIEBEL pour ses heures passées avec tous vos personnages… Il me tarde d’ouvrir un autre de vos romans.

Bonne lecture

Delphine

Publicités

« Le Premier Miracle » de Gilles Legardinier

51e-anhz8l-_sx195_

Gilles Legardinier change de registre et nous lance dans une quête sur les traces du  Premier Miracle.
Qu’est-ce que le Premier Miracle ? Eh bien vous l’apprendrai en lisant les pages de ce délicieux roman.
Cette fois, Gilles LEGARDINIER nous fait voyager à travers le monde en compagnie de Benjamin Horwood, un Universitaire et Karen Holt, agent d’un service de renseignement particulier.

Entre Humour, amour et suspens, ces deux personnages nous font vivre une aventure qui tient en haleine, un peu à la façon de « Da Vinci Code » de Dan Brown : un homme, une femme sur les traces des mystères de notre monde.

Grâce à la multitude d’informations (les recherches de Gilles Legardinier ont dû lui prendre un temps fou tellement ce roman est riche) j’ai pu enrichir ma culture générale : ce qui ne gâche rien…

Il faut bien sur démêler le vrai du romanesque mais le délicieux mot final de l’auteur saura vous éclairer (ATTENTION à ne surtout pas lire avant d’avoir terminé votre lecture).

Bref !! Encore une fois ; Gilles LEGARDINIER m’aura fait passer un très bon moment.

Alors n’hésitez pas et courez vous l’offrir.

Bonne lecture

Delphine