« Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » de Raphaëlle GIORDANO

CVT_Ta-deuxieme-vie-commence-quand-tu-comprends-que-tu_1276

J’ai eu la chance de rencontrer Raphaëlle GIORDANO durant une rencontre VIP au Salon du Livre Saint Maur en poche. J’ai beaucoup aimé sa vision des choses, son approche de la vie et de ce que l’on en fait. C’est donc tout naturellement que j’ai eu la curiosité et l’envie d’acheter son roman.

Je n’ai pas été déçue.

Camille voit sa vie lui échapper : une relation conflictuelle avec son fils, une vie de couple plutôt effacée et une carrière qui n’est pas celle dont elle rêvait.  Suite à un léger accident de la route elle va rencontrer Claude qui se présente comme routinologue et elle va accepter de suivre son programme et ainsi essayer de reprendre sa vie en main et sortir de sa routine.

Même si je me laisse vite porter par des sentiments négatifs dans des situations stressantes, comme au travail, je reste une personne positive je ne pensais donc pas que ce roman modifierait ma façon de voir les choses. Et pourtant….

Tout est  tellement bien amené par l’auteur que finalement on va se retrouver à suivre une thérapie sans vraiment s’en rendre compte. On sort un peu changé de cette lecture, on voit les choses différemment, on se rend compte qu’il n’est peut-être pas si compliqué de relativiser les petits incidents d’une journée.

Depuis cette lecture je me surprends à sourire plus facilement et plus souvent, et ça me fait un bien fou.

Quelle merveilleuse manière de parler d’une façon de vivre à travers un roman plutôt qu’un livre de psychologie, que je n’aurais, je l’avoue, absolument pas acheté.

Merci Raphaëlle Giordano pour ce sourire beaucoup plus présent sur mon visage et cette nouvelle façon de dédramatiser les petits incidents. Mes journées en sont devenues beaucoup plus légères. Pourvu que ça dure.

Courrez donc vous l’offrir : s’il ne vous faire rien, il ne pourra pas vous faire de mal.

Je termine avec ma nouvelle devise matinale : Positive attitude !

belle journée à vous tous

« Ne la quitte pas des yeux » de Linwood Barcley

41zWcLasByL._SX210_

Très bonne surprise !

 

Je ne connaissais pas cet auteur et j’ai découvert ce roman dans une boîte à livre située non loin du club de tennis de mon petit bonhomme.

 

Transporté dès les premières pages j’ai par la suite eu  quelques doutes durant 5 ou 6 chapitres, et au final j’ai été totalement happée par l’intrigue.

Lors d’une sortie dans un parc d’attraction avec sa femme et son fils, David Horwood, journaliste pour une dépêche locale, va devoir faire face à l’enlèvement de son fils et dès celui-ci retrouvé à la disparation de sa femme.

Où est passée Jan ? A-t-elle mis fin à ces jours elle qui se disait dépressive ces dernières semaines ? Au fil des pages David va se voir devenir premier suspect de la disparition de sa femme. Et pour connaître le fin mot de l’histoire et avoir la chance de la sauver, il va devoir mener sa propre enquête.

Celle-ci va le mettre à rude épreuve : que cache Jan et qui est-elle vraiment ?

Il finira par trouver des réponses à toutes ses questions et nous lecteurs vivrons avec lui des moments intenses et pleins d’émotions.

 

Une intrigue très bien ficelée, des personnages attachants et un suspens bien présent font de ce roman une réussite.

 

Un auteur que je ne manquerai pas de relire.

 

« SHARKO » de Franck THILLIEZ

CVT_Sharko_9339

Je ne le classerais pas parmi les meilleurs de Franck Thilliez.

On retrouve cette fois nos deux héros en bien mauvaise posture. Lucy va passer de « flic » à meurtrière et Franck de « flic » à complice de meurtre.

Cet homme que Lucy a tué, après être entrée chez lui par effraction afin d’obtenir les preuves nécessaires pour rouvrir une enquête qui tenait à cœur son oncle décédé, est-il monstre ou innocent ? Franck et elle vont-ils réussir à cacher leur responsabilité dans ce crime afin de sauver leur famille ?

Vous l’aurez compris, Franck Thilliez, encore une fois n’épargne pas nos deux policiers préférés du 36.

Cette fois il nous entraîne avec lui dans l’univers du sang (ça promet de belles descriptions). Sans surprise, il maîtrise son sujet, nous abreuve d’information et ainsi enrichie encore et toujours notre culture générale.

J’ai trouvé Lucy un peu plus effacée que d’habitude. Sharko, lui toujours aussi torturé, prend les choses en main et mène de front cette enquête tout en faisant le nécessaire pour les couvrir.

Franck Thilliez reste fidèle à ce que l’on attend de lui. Un sujet, des crimes, une intrigue bien imaginée et bien menée, une multitude de détail et d’informations, du « gore », du suspens, bref un très bon roman.

Cependant, et là il n’est question que de mon avis personnel, je l’ai trouvé répétitif. Je m’explique : hormis le sujet qui est nouveau et le fait que nos héros se retrouvent dans une sale posture, j’ai eu la sensation de déjà lu. Le déroulement est toujours le même. Je pense que Franck Thilliez me transporte beaucoup plus avec ses « One shot ». Mais que l’on s’entende bien, ce roman reste excellent (je l’ai tout de même dévoré en 3 petits jours).

A vous fans de Franck Thilliez inutile de vous conseiller de l’acheter je sais que c’est déjà fait et que vous n’avez que faire de mon avis ; aux autres je ne peux que vous recommander de le lire.

Bonne lecture